Découvrez l'association

Vivez et participez à la renaissance de la Ferme du Château, véritable écrin de verdure situé au cœur de la ville de Pfastatt. Sur ce site, vous trouverez une ferme bien vivante avec son verger de 1500 arbres, sa serre, son espace maraîchage, ainsi qu’un restaurant et un magasin. La Ferme du Château est indissociable de son histoire, celle d’une ferme née il y a plusieurs centaines d’années, tour à tour rattachée aux grandes familles propriétaires et leur château, l’usine TexUnion, puis maintenant à la commune de Pfastatt qui s’attache à préserver sa vocation agricole. La mission principale de notre association est de rapprocher la Ferme du Château des habitants de Pfastatt et ses environs, pour leur faire redécouvrir les valeurs qui ont toujours constitué la force de ce lieu : la nature, l’agriculture, le respect de la terre et des hommes. Au travers d’actions qui pourront être menées en partenariat avec le tissu associatif de Pfastatt, nous ambitionnons de faire de la ferme un lieu vivant, véritable point de rencontre, de découvertes et de promenades pour les petits et les plus grands.

Les activités de la ferme

Parrainage des arbres

L’une des missions principales de notre association sera de mettre en place un système de parrainage des arbres fruitiers des vergers de la ferme.
En véritable parrains, les participants pourront suivre l’évolution de leur arbre au fil des saisons. L’équipe de la ferme fournira régulièrement des informations sur son site internet et au travers d’animations dans les vergers, et ceci tout au long de l’année. Nous avons à cœur de permettre aux habitants de Pfastatt de vivre une expérience authentique dans les vergers de la ferme. S’occuper de son arbre et en cueillir les fruits au moment de la récolte, quoi de plus sain et plus authentique ?

Nous pensons que ce programme permettra aux habitants de se « reconnecter » à leur terre, avec la satisfaction de récolter eux-mêmes les fruits, et ainsi manger mieux et local.
Vous souhaitez plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter !

Création d'une ferme animalière

Nous ambitionnons également la création d’une ferme animalière. Pédagogique et ludique, elle sera un formidable outil pour permettre de sensibiliser la jeunesse de Pfastatt et des environs à la nature et au monde animal.

Ce petit parc animalier éducatif sera installé à proximité de la ferme, sur un terrain qui sera mis à notre disposition irrigué par un plan d’eau. Il comprendra des animaux de ferme « faciles à vivre » (peu bruyants et polluants) que les enfants pourront approcher, toucher et nourrir : chèvres naines, lapins, poules…

Un affichage permettra d’en découvrir le mode et le lieu de vie, de reproduction, etc.
Un aperçu de la Mini-Ferme :
Vous souhaitez plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter !

L'histoire de la ferme

Société d’histoire et de généalogie de Pfastatt

Les origines de la ferme

Le château, la ferme et la célèbre usine TexUnion ont écrit les plus belles pages de l’histoire de Pfastatt.
Ce sont les destins mêlés de ce château aujourd’hui disparu, d’une usine de renommée mondiale et de la ferme qui s’apprête à renaître, que nous allons brièvement vous raconter. Il faut revenir plus de 7 siècles en arrière pour trouver la première mention de Pfastatt au détour d’un acte de donation au profit de l’abbaye de Murbach.
En 1301, la ferme est cédée à l’abbaye de Lucelle et c’est à cette époque que la famille Haus construit le château et y habite. Par la suite, il changera de mains à plusieurs reprises. Après la guerre de 30 ans (1618 -1648) Sébastien von Zu Rhein achète le château. Une centaine d’années plus tard, arrive la Révolution française et l’abolition des privilèges de la noblesse. Le dernier seigneur féodal de Pfastatt, Didier Sébastien von Zu Rhein, se voit alors dépossédé du château. Mais la famille restera toutefois sur le territoire et l’une de ses trois filles, Marie Antoinette Victoire, mariée à un cultivateur local Jean Baptiste Brüsch, rachètera le château quelques années plus tard.

La gloire de l’époque industrielle

La famille n’assurera toutefois pas elle-même l’exploitation de la ferme préférant la confier à d’autres. En 1798, Jean Haeffely loue l’exploitation et s’installe durablement sur le site. Profitant de la proximité de la Doller, il y installe une entreprise de blanchissement sur pré. Il lègue l’affaire à son fils Daniel Haeffely qui la fera prospérer et rachètera la ferme à la veuve Brüsch en 1825. À sa mort, en 1846, les deux fils de Daniel Haeffely reprennent le flambeau, c’est à cette époque que l’usine connaîtra ses plus belles heures, au point d’atteindre une renommée internationale. En 1849 après le retrait de son frère Jacques, Henry Haeffely devient seul maître à bord. Il renomme l’usine « Blanchiment de toile et tissus de Pfastatt le Château » et n’aura de cesse d’améliorer les capacités industrielles de ses ateliers. Il participe grandement à l’essor de la ville de Pfastatt et en deviendra le maire et le bienfaiteur. À sa mort, il lègue l’exploitation, les terres agricoles et ce qui reste du château à la commune. Une trentaine d’années plus tard, en 1907, arrivent les Nussbaumer.

L’arrivée de la famille Nussbaumer

Cette famille suisse exploite la ferme jusqu’à nos jours, toujours propriété de la ville. Ils feront de la ferme une exploitation prospère et un lieu d’accueil social. Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, la famille Nussbaumer offrira « soupe chaude et lit de paille» aux personnes dans le besoin. Quant à l’usine, elle prendra le nom de Schaeffer, Lalance and Cie pour devenir la célèbre entreprise TexUnion. Elle cessera ses activités en 2000, avec le déclin de l’industrie textile en France.

Sources

Pfastatt Information N°42. Jean Nussbaumer (Histoire de l’Assemblée mennoniste de Pfastatt (Max Schowalter))

Les derniers Seigneurs Zu Rhein et leurs fermiers anabaptistes – Jean Claude Parlebas et Robert Baecher Société d’histoire et de généalogie de Pfastatt

Société d’histoire et de généalogie de Pfastatt

Contact

Vous souhaitez nous contacter, nous poser une question, en savoir plus sur l’association, adhérer … une seule adresse :

Adhérer à l'association